L’Ouganda impose des taxes sur l’usage des médias sociaux pour freiner les «commérages» en ligne


Le Parlement ougandais a imposé une taxe sur l’utilisation des médias sociaux dans le but de générer des revenus, mais les opposants à la loi disent qu’elle visent à étouffer la critique du président Yoweri Museveni, qui est au pouvoir depuis 1986.

Les utilisateurs seront facturés 200 shillings (0,0531 $) par jour pour des services tels que Facebook, Twitter et WhatsApp, mais on ne sait pas comment elle sera appliquée. Cela représente environ 19 dollars par an dans un pays où le produit intérieur brut par habitant était d’environ 615 dollars en 2016, selon les chiffres de la Banque mondiale.

La taxe a été votée mercredi dans le cadre d’une refonte de la loi sur les droits d’accès qui entrera en vigueur l’année prochaine,  a déclaré à Reuters le porte-parole du Parlement, Chris Obore.

Un ministre a déclaré aux journalistes que la taxe serait perçue quotidiennement par les opérateurs de téléphonie mobile sur chaque carte SIM utilisée pour accéder à l’une des plateformes de médias sociaux ciblées.

Les opérateurs de téléphonie mobile et les sociétés de médias sociaux n’ont pas encore réagi á cette mesure.


Vous aimez ? Partagez avec vos amis

Like it? Share with your friends!

379
Quelle est votre réaction?
MDR MDR
0
MDR
WOW WOW
0
WOW
KELWAY KELWAY
1
KELWAY
RIP RIP
0
RIP
C'ZO C'ZO
0
C'ZO
KÉSSIA KÉSSIA
0
KÉSSIA
Like Like
0
Like
ENJAILLÉ ENJAILLÉ
0
ENJAILLÉ
KIF KIF
0
KIF

L’Ouganda impose des taxes sur l’usage des médias sociaux pour freiner les «commérages» en ligne

CONNECTE TOI

Rejoins la Communauté !

reset password

Back to
CONNECTE TOI
Choose A Format
Personality quiz
Trivia quiz
Poll
Story
List
Meme
Video
Audio
Image