Les femmes aux gros derrières sont plus intelligentes et en meilleure santé, selon une étude 


Il s’avère que le fait d’avoir un peu de fessier proéminent est une bonne chose pour la santé. Selon des chercheurs de l’Université d’Oxford et de l’Hôpital Churchill, au Royaume-Uni, le fait d’avoir un derrière plus important améliore la santé en général, mais il est également lié à une intelligence accrue et à un risque moindre de maladies chroniques.

Selon les chercheurs, la répartition des graisses est importante, et si vous en avez, il est préférable de l’avoir sous la taille, car elle contribue à faire obstacle aux maladies cardiaques, au diabète et à d’autres affections liées à l’obésité.

L’étude a de plus révélé que les femmes avec des derrières plus proéminents avaient tendance à avoir un taux de cholestérol et de glucose plus bas, ainsi qu’un taux plus élevé d’oméga-3. 

En forme de pomme ou en forme de poire

Comparer la forme de votre corps à celui d’un fruit peut vous aider à déterminer si vous êtes ou non sur la bonne voie. Si vous êtes en forme de poire, vous êtes probablement bien placé, disent les chercheurs. Si vous êtes en forme de pomme, vous voudrez peut-être adopter un mode de vie plus sain.
Les personnes atteintes de graisse du ventre ont plus de problèmes liés à l’obésité que celles qui portent un poids supplémentaire sur leurs hanches, leurs cuisses et leurs fesses.

« De nombreuses preuves montrent que les dépôts graisseux ne sont pas les mêmes dans le corps », a déclaré le Dr Robert Kushner, professeur de médecine spécialisé en obésité au Northwestern Memorial Hospital de Chicago.

La graisse du ventre « est plus active sur le plan métabolique», explique Kushner, ce qui signifie qu’elle a un effet plus marqué sur le cerveau et le corps en général, par rapport à la graisse stockée dans la moitié inférieure, qui a tendance à être plus stable et à invoquer moins de cytokines ou de protéines associées à la résistance à l’insuline. Et l’apparition du diabète.

“Il existe toute une gamme de marqueurs hormonaux qui semblent être libérés plus préférentiellement du ventre”, ajoute-t-il.

Réguler la prise de poids dans le cerveau

La leptine est un autre facteur lié à la répartition des graisses chez les femmes. Les niveaux de leptine, cruciaux pour la régulation de l’appétit, sont également corrélés à un plus grand taux. Chez les personnes obèses, leur cerveau cesse de répondre complètement à l’hormone, ce qui entraîne l’apparition d’une résistance à la leptine, similaire à une résistance à l’insuline, rapporte Elite Daily.

«Avoir un gros cul favorise également les niveaux de leptine dans le corps féminin, qui est une hormone responsable de la régulation du poids, et le dinopectina, une hormone aux attributs anti-inflammatoire, de protection vasculaire et anti-diabétique. Le tissu adipeux des fesses retient les particules graisseuses nuisibles et prévient les maladies cardiovasculaires. “

Grosses fesses égal à gros cerveau

En outre, des recherches ultérieures ont montré comment les enfants de femmes aux hanches larges ont une intelligence supérieure.

Comme quoi, la minceur n’a pas que des avantages. Il est tant qu’on cesse de juger les plus grassouillettes aussi!

 


Vous aimez ? Partagez avec vos amis

Like it? Share with your friends!

368
Quelle est votre réaction?
MDR MDR
0
MDR
WOW WOW
0
WOW
KELWAY KELWAY
0
KELWAY
RIP RIP
0
RIP
C'ZO C'ZO
0
C'ZO
KÉSSIA KÉSSIA
0
KÉSSIA
Like Like
0
Like
ENJAILLÉ ENJAILLÉ
1
ENJAILLÉ
KIF KIF
2
KIF

Les femmes aux gros derrières sont plus intelligentes et en meilleure santé, selon une étude 

CONNECTE TOI

Rejoins la Communauté !

reset password

Back to
CONNECTE TOI
Choose A Format
Personality quiz
Trivia quiz
Poll
Story
List
Meme
Video
Audio
Image