5 présidents africains qui ont réduit leur salaire pour aider financièrement leurs pays


En Afrique en général, la détermination du salaire des chefs d’État ne tient compte ni de la situation financière du pays ni des conditions de vie de la population. Si certains présidents, une fois au pouvoir, décident unilatéralement d’augmenter leur salaire, il en est qui, au moment de leur prise de fonction, annoncent et réduisent leur salaire.

Voici les cinq les présidents qui ont décidé de réduire leur salaire mensuel afin d’aider leur pays financièrement.

1- Liberia: Georges Weah

Une semaine après son entrée en fonction, l’ancien footballeur international libérien dans son premier «discours sur l’état de la nation» a déclaré: «Je vous annonce aujourd’hui, avec effet immédiat, que je vais réduire mon salaire et mes bonus. 25%, «exhortant les parlementaires à suivre cet exemple pour aider le pays à faire face aux difficultés économiques auxquelles il est confronté. Alors il ajoute: «Notre économie est brisée; notre gouvernement est en faillite. Notre monnaie est en chute libre; l’inflation augmente »et ajoute:« Le chômage atteint un niveau sans précédent et nos réserves de change sont à leur plus bas niveau. «Aujourd’hui, ce dernier perçoit un salaire de 75 000 euros au lieu de 100 000 euros.

2 – Tanzanie : John Magufuli

Depuis son arrivée au pouvoir, John Magufuli a poursuivi ses réformes du secteur public dans le seul but de permettre aux citoyens de mener une vie agréable. N’ayant pas seulement réduit le salaire de tous les fonctionnaires, il a pu donner l’exemple en réduisant son salaire de président de la République de quatre fois moins que son prédécesseur. «Mon salaire est de neuf millions de shillings tanzaniens (environ 4 000 dollars). Je n’ai pas augmenté mon salaire et je ne le ferai pas parce que mon obligation est de servir les Tanzaniens en premier. Les citoyens en ont assez des voleurs d’argent », a-t-il déclaré.

 

3- Nigeria: Muhammadu Buhari

Le Nigéria a pu conserver sa place de première puissance économique de l’Afrique, mais en partie grâce aux efforts et aux sacrifices de son Président actuel. À son arrivée au pouvoir en 2015, le Nigéria était en crise économique à cause de la chute des prix mondiaux du pétrole, sa base économique. Pour sortir son pays de la crise, Buhari a décidé de réduire de 50% son salaire et celui de son vice-président.

 

4- Egypt : Abdel Fattah al-Sisi

Là encore, la décision du maître égyptien intervient en 2014 après que l’économie de son pays se heurte à de nombreuses difficultés. Abdel pour donner un coup de main à l’économie de son pays n’a pas hésité à sacrifier la moitié de son salaire et de ses biens. «Chaque homme et chaque femme égyptienne doit faire de vrais sacrifices. Je prends le salaire maximum de 42 000 livres égyptiennes (5 200 dollars par mois) et personne ne prendra le maximum “a-t-il suggéré, ajoutant:”

 

5- Uhuru Kenyatta- Kenya

En plaçant les besoins de la population d’abord, le Kenya a réduit de 10% le salaire de son vice-président et de 20% son propre salaire. «Nous devons affronter ce monstre si nous voulons développer cette nation. Sinon, tôt ou tard, nous deviendrons un pays qui ne percevra que des impôts pour se payer », a-t-il déclaré.


Vous aimez ? Partagez avec vos amis

Like it? Share with your friends!

372
Quelle est votre réaction?
MDR MDR
0
MDR
WOW WOW
2
WOW
KELWAY KELWAY
0
KELWAY
RIP RIP
2
RIP
C'ZO C'ZO
1
C'ZO
KÉSSIA KÉSSIA
0
KÉSSIA
Like Like
3
Like
ENJAILLÉ ENJAILLÉ
0
ENJAILLÉ
KIF KIF
1
KIF

5 présidents africains qui ont réduit leur salaire pour aider financièrement leurs pays

CONNECTE TOI

Rejoins la Communauté !

reset password

Back to
CONNECTE TOI
Choose A Format
Personality quiz
Trivia quiz
Poll
Story
List
Meme
Video
Audio
Image